lutter contre l’infobésité avec la twittothérapie

La première fois que j’ai entendu parler d’infobésité c’était ici sur le blog d’Henry Kaufmann et découvrir que c’était une des tendances lourdes du web ne m’a pas rassuré étant déjà bien assez submergé comme ça.

Bon puisque ça n’est pas prêt de s’arranger, il va bien falloir faire quelque chose.

Le bon conseil de ce billet est de se mettre à twitter, ce qu’on pourrait appeler une twittothérapie

Mais vous allez me dire, ça ne doit pas arranger les choses, parce que twitter à la réputation d’être plutôt chronophage.

Et bien c’est exact et c’est justement la que c’est intéressant.

Prenons un exemple pour rendre les choses plus parlantes :

  • Vous vous mettez à twitter et assez rapidement vous vous retrouver à suivre 50 personnes (ce qui n’est vraiment pas beaucoup, mais voyons déjà ce que ca donne).
  • Vous avez surement choisi de suivre parmi eux quelques twitters prolifiques qui peuvent avoir la fâcheuse habitude de twitter entre 10 et 50 fois par jour:)
  • Bon mettons que tout ça nous fait environ 240 tweets par jour.
  • Vous arrivez à consacrer environ 1 heure chaque jour à twitter (surement en plusieurs fois:)

Nous y voila, sur cette base la, vous avez exactement 15 seconde pour lire chaque tweets, bon 140 caractère en 15 secondes, c’est jouable.

Mais souvent il y a des liens dans ces twitts et mis à part quelque images capturant une tranche de vie, vous aller souvent arrivé sur un article de fond sur un sujet qui vous prendra entre 2 à 15 minutes de lecture.

Et oui, et oui, je crois que ça va pas être possible de loger tout ça en 1 heure.

Et la on peut bien commencer par y consacrer un peu plus de temps, on voit assez vite que ce n’est pas la solution d’avenir car le temps est plutôt une denrée rare et souvent déjà occupé par une série d’activités qui n’ont pas assez de place pour s’exprimer.

On arrive enfin au titre de ce post, si vous avez réussit à passer ce cap et que vous continuez de twitter (mais aussi être présent “in real life” pour par exemple manger, boire, dormir, parler avec votre entourage, jouer avec le petit, …) et bien c’est que twitter à du vous obliger à vous organiser et à faire le tri dans votre flux d’information:)

Twitter vous permet d’être convaincu que vous ne serez plus jamais exhaustif et qu’il va falloir faire avec, car ça ne va faire qu’empirer.

C’est ça que j’appellerais les bienfaits de la twittothérapie:)

Bonne cure et a bientôt sur twitter

6 Replies to “lutter contre l’infobésité avec la twittothérapie”

  1. lutter contre l’infobésité avec la twittothérapie= c’est accepter de pas pouvoir tot lire, tout suivre et surtout accorder du tps à tous ses followings 😉

  2. Très belle analyse qui me rassure car j’avais tendance à être malade de ne pas réussir à lire tout mes flux sur GReader… J’avais fini par désactiver l’affichage du nombre d’items non lus, un grand progrès !
    Mais je reconnais que le fait de me lancer dans twitter il y a quelque jours, ça m’a fait passer à l’étape suivante ! Et pourtant, je ne follow pas encore grand monde.
    En tout cas, bravo pour le blog, j’aime le design très clair et les 2 premiers articles (on compte pas le Hello) m’ont vraiment intéressé, je vais devoir continuer à le lire donc, ce qui ne vas pas arranger mon infobésité…

    1. Merci infiniment pour ton soutient et ton commentaire 🙂
      Pour twitter je te souhaite de persévérer, ça vaut vraiment le coup je pense, et si tu es gourmand en infos tu est au bon endroit reste plus qu’a gérer le flux:)
      Espère pouvoir tenir le rythme pour les articles, c’est une belle aventure aussi que de créer un blog:)
      A bientôt sur twitter:)

  3. The twittothérapie is a nice thing that you share in here.People who are using twitter they are like twittothérapie i think.
    Nice thing
    My blog: iContact

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *