GoogleWave la naissance de la conversation écrite

wave

J’ai la chance de pouvoir jouer avec Wave depuis 1 mois et voulais vous faire partager quelques unes de mes premières impressions sur le sujet.

Depuis longtemps sur internet, il est rare d’éprouver de l’étonnement ou de nouvelles sensations en testant de nouveaux outils.

La dernière fois avant Wave c’était Twitter, ce moment où l’ on sent que l’on est vraiment en face de quelque chose qui n’existait pas avant, et dont on va avoir du mal à se passer, même si l’on ne sait pas forcement trop à quoi cela va bien pouvoir servir pour l’instant:)

Le premier choc avec Wave, c’est ce que l’on peut voir dans la vidéo de présentation et qui parait anodin avant de levoir de ses yaux et de  l’utiliser réellement. C’est cette faculté de voir les caractères du message de votre interlocuteur s’affichés au fur et à mesure qu’il les tappent. Bon vous aller me dire c’est peu être super techniquement mais c’est quand même un peu gadget, ben au début oui mais en fait pas tant que ça.

Passer les première minute d’etonnement et de prise en main, me voila embarqué dans une vrai conversation exactement comme je le ferait oralement dans la vie de tout les jours.

Et on y retrouve toutes les joies de la conversation, je n’ai pas besoin d’attendre que mon correspondant ai tout taper avant de répondre, je peut lui couper la parole, je doit me rattrapper comme je peut si j’ai mal commencer ma phrase car c’est trop tard il a déjà lu,  bref exactement une bonne vieille conversation du monde réel (moyennant la vitesse de frappe clavier et quelque ralentissement due a la version alpha:)

Ca demande un peu d’habitude mais ça devient de plus en plus agréable avec le temps, voir même indispensable.
Certe, on peut lire ici ou là qu’a plusieurs ça devient vite ingérable et un gros brouhaha, mais bon c’est effectivement ni mieux ni pire que de se mettre à tous parler en même temps dans une pièce ou une réunion.

Pour être sur que l’on à accroché au concept, suffit de revenir sur un chat classique et attendre pendant un temps qui parait désormais encore plus infinis les  “X is typing, bla bla” et tout les croisement de messages qui en découle.

Autre bon point pour Wave, c’est qu’il y a très peu de limites et de contraintes, ce qui est plutôt rare pour un outil qui fait autant de choses (mail chat, wiki, partage de doc, …).

C’est même plutôt déroutant et il va falloir inventer l’usage que l’on va en faire et comment s’en servir.

Mais après tout n’est ce pas ce qui s’est passé pour Twitter ou la plupart des usages ont été inventés par la communauté.

Bref vous l’aurez compris, je suis plutôt enthousiasmé par Wave et j’aurais surement l’occasion de vous en reparler prochainement:)

4 Replies to “GoogleWave la naissance de la conversation écrite”

  1. Idem que jcfrog. Je trouve l’outil formidable mais il faut en voir l’utilité. C’est par là que pêche l’outil. Mais il n’empêche que c’est top

  2. Effectivement, il est encore difficile de voir à quoi il peut servir, mais c’est aussi ce qui est passionnant, car les usages sont à inventer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *