L’idée de ce billet m’est venue suite à la lecture de ces 2 articles  :

et aussi d’un certain nombre d’autres lectures sur les évolutions technologiques à venir, mais bon l’idée n’est pas non plus de faire un bookmark.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, commençons par un petit préambule.

2029 c’est dans 20 ans (tient ça tombe juste), donc si on se projette dans l’autre sens il y a 20 ans, ça nous ramène en 1989, ou la bête de courses informatique du moment trônait fièrement avec ses 4 Mo de mémoire vive et son disque dur de 40Mo (même pas le tiers de la taille de l’antique clef USB reçu en cadeau qui sert actuellement de projectile à mon petit bout),  sans parler du monde des réseaux qui était encore loin d’imaginer comme possible un jour un service comme YouTube.

Ca donne une petite idée du gap technologique que peut représenter 20 ans, et si en plus on prend en compte l’accélération de la capacité d’innovation liée aux nouveaux usages permis par ces outils, il y a des chances que le monde soit bien différent dans 20 ans.

Ce dont je voulais vous parler, c’est que l’on arrive enfin (sauf si on détruit notre belle planète d’ici là) dans le monde de la science fiction.

Certes les voitures ne volent toujours pas, mais quand on voit ce qui commence à se faire au niveau de la réalité augmenté, du web sémantique (3.0?) et de l’internet des machines ça donne à réfléchir.

L’idée de connecter des milliards de machines entre elles, d’interconnecter toute la connaissance humaine et de la laisser parcourir par des agents de plus en plus intelligent va j’espère nous aider à évoluer dans le bon sens.

Car sinon que risque t’il de se passer, les machines vont travailler à notre place, ce qui risque de poser quelques problème à la valeur travail car elle va devenir une espèce en voie de disparition.

Ayant anticipé comme toujours les choses nous allons continuer encore un peu d’abimer la planète, et toute l’intelligence de ses machines interconnectés risque de nous identifier assez rapidement comme une espèce nuisible, et …

Bon de l’autre coté  si on est toujours la ca veut aussi dire que l’humanité est capable de réagir à temps pour sa survie, mais comme le dise les journalistes il serait peut être temps de changer le logiciel qui gouverne la planète car avec l’actuel on risque le gros bug!

Alors optimiste ou pessimiste?

Tags: ,